Prise en charge du sourire Gingival

LA PRISE EN CHARGE DU SOURIRE GINGIVAL

–> Définition : Le sourire est dit gingival quand il expose une hauteur de gencive supérieure à 3 mm. Plusieurs traitements ont été proposés pour la prise en charge du sourire gingival, ils sont fonction des cas et peuvent être combinés.

Le traitement orthodontique :

Souvent associé à l’extraction des prémolaires, il permet de traiter les sourires gingivaux des patients en Bi-proalvéolie.

Le traitement médical de la lèvre (courte) :

Le sourire gingival peut être lié à une lèvre blanche hyper-tonique d’apparence courte : le traitement d’épreuve est alors l’injection de toxine botulique dans les muscle responsable de cette brièveté labiale. Une fois relâchés, ils donnent alors un aspect d’allongement labial. Il est indiqué dans les sourire gingivaux modérés:

Le traitement par facette et exérèse gingivale : On réalise un allongement des couronnes dentaires en taillant les dents puis en les couvrants par des facettes. Pour pouvoir les mettre en place, on enlève une collerette de muqueuse.  Les dents courtes sont l’indication essentielle des facettes dans le sourire gingival. Lorsque l’on traite par des facettes les autres cas de sourire gingival on obtient un sourire de “BugsBunny” : des dents longues.

Le raccourcissement chirurgical du maxillaire : par une ostéotomie de Le Fort 1, on réalise l’impaction du maxillaires le plus souvent d’environ 5 mm sans excéder 7-8 mm.  Le plus souvent  un geste sur les fosses nasales sera réalisé car ces patients souffrent souvent d’une obstruction nasale et respirent mal par le nez. 

Exemple de sourire gingival

Avant Après

Avant et après impaction maxillaire chirurgicale par ostéotomie de Lefort 1…

–> Conclusion : pour traiter un sourire gingival, c’est l’analyse première du problème qui permet de déterminer le meilleur traitement.

Voir aussi :

Ostéotomie maxillaire : Le Fort 1

Taggé , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.