L’ostéotomie bimaxillaire

 

Ostéotomie bimaxillaire combine les ostéotomies maxillaires et mandibulaires il est fréquent d’y associer une disjonction maxillaire si l’arche maxillaire (supérieure) est trop étroite.


Des troubles de la croissance de la face peuvent être responsables d’anomalies dans la mise en place des structures osseuses et des dents qu’elles soutiennent. Les dents de l’arcade dentaire supérieure (maxillaire) et inférieure (mandibule) n’ont plus de rapports normaux. Les dents ne sont plus parfaitement alignées, l’engrènement des dents maxillaires et mandibulaires n’est plus idéal, ce qui perturbe la fonction masticatoire. A long terme, cette dysmorphose aura des répercussions sur la durée de vie des dents (déchaussement) et des articulations temporo-mandibulaires (arthrose ou usure prématurée des cartilages).


Ces anomalies, lorsqu’elles sont mineures, sont réglées par un traitement orthodontique. Celui-ci consiste à réaligner les dents grâce au port d’un appareil dentaire.

 

Lorsque le décalage des bases osseuses (supportant les dents) est trop important, il peut être nécessaire de modifier leur position. Suivant les cas, il sera nécessaire de déplacer l’étage supérieur (ostéotomie maxillaire) ou bien l’étage inférieur (ostéotomie mandibulaire). Dans un certain nombre de cas, une correction maxillaire et mandibulaire sera nécessaire : on parle alors d’ostéotomie bimaxillaire. Il s’agit donc de réaliser dans le même temps opératoire les 2 interventions. Les indications des ostéotomies bimaxillaires sont nombreuses, la fermeture de béance par exemple.


L’esthétique du visage est également concernée. En effet, la position des massifs osseux par rapport à la base du crâne, la position de la mandibule (et du menton) par rapport au maxillaire définissent les contours de la face de face et de profil. La place des lèvres l’une par rapport à l’autre, les dents qu’elles découvrent lors de la mimique conditionnent la qualité du sourire.





















Exemple de béance antérieure par interposition linguale. (vue préopératoire d’une chirurgie bimaxillaire)


Afin d’harmoniser la musculature faciale, et faciliter la fermeture des lèvres, une génioplastie peut être nécessaire.

Pour mieux comprendre cette chirurgie, regarder ce petit film.



Copyright Dr Didier Ernenwein, 2008

 
Autres Informationshttp://www.maxillo-paris.com/Dr.ERNENWEIN/Informations.html
Exemple avant-aprèshttp://www.maxillo-paris.com/orthognathique/Avant-Apres/Film.html