Comprendre la chirurgie orthognatique.

 
 

Cette vidéo permet de mieux comprendre toute la chirurgie orthognathique dans ses principes. A ce jour, aucun logiciel ne permet d’obtenir le résultat post chirurgical vraiment fiable, la simulation est virtuelle, elle ne peut donc pas être contractuelle.


Le point clef de la chirurgie orthognathique est lié au fait qu’elle harmonise le visage dans ces proportions, sans pour autant modifier les points essentiels qui donnent au visage son identité : le regard.


Des troubles de la croissance de la face peuvent être responsables d’anomalies dans la mise en place des structures osseuses et des dents qu’elles soutiennent. Les dents de l’arcade dentaire supérieure (maxillaire) et inférieure (mandibule) n’ont plus de rapports normaux. Les dents ne sont plus parfaitement alignées, l’engrènement des dents maxillaire et mandibulaire n’est plus idéal, ce qui perturbe la fonction masticatoire. A long terme, cette dysmorphose aura des répercussions sur la durée de vie des dents (déchaussement) et des articulations temporo-mandibulaires (arthrose ou usure prématurée des cartilages).

La correction de ces anomalies, lorsqu’elles sont mineures, se règle par un traitement orthodontique. Dans les cas limite soit 15 à 30% des indications actuelle de chirurgie mono-maxillaires, les corticotomies (et surtout le Wilckodontics) peuvent permettre de traiter les patients sans avoir recours au ostéotomies classique.

Le plan de traitement classique incluant une ou plusieurs ostéotomie consiste à réaligner les dents grâce au port d’un appareil dentaire qui peut être placé sur la face visible des dents ou sur la face . Lorsque le décalage des bases osseuses (supportant les dents) est trop important, il peut être nécessaire de modifier leur position. Le diagnostic est porté sur 3 éléments : un examen clinique, une étude des radiographies, des simulations faites sur des modèles plâtrés réalisés à partir d’empreintes, aujourd’hui, moyennant un surcout non négligeable, l’étude des cas peut être faite virtuellement sur ordinateur. Suivant les cas, il pourra être nécessaire de déplacer l’étage supérieur (ostéotomie maxillaire) ou bien l’étage inférieur (ostéotomie mandibulaire) ou les deux



Copyright Dr Didier Ernenwein, 2008 - 2013

Les ostéotomies en chirurgie maxillo-faciale ou la chirugie associée au traitement orthodontique.

Autres Informationshttp://www.maxillo-paris.com/Dr.ERNENWEIN/Informations.html