Le traitement des fractures du malaire au crochet de Ginestet

Environ 3/4 des fractures du malaire (os zygomatique), peuvent être traités par une réduction simple au crochet de Ginestet.

Une étude réalisée à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière par les Drs Bandeira et Ernenwein à permis de mieux déterminer les critères prédictifs de stabilité de cette fracture, après réduction. Il est ressorti de cette analyse, que la présence d’un fragment intermédiaire sur la margelle orbitaire est un facteur majeur d’instabilité de la réduction. Il est alors nécessaire de réaliser une ostéosynthèse pour stabiliser la fracture et permettre sa consolidation en bonne position.

réduction au crochet de Ginestet

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.