Les règles d’or de la relation médecin — patient

 


Le consentement mutuel éclairé est la conclusion d’un accord d’intentions et de moyens.

Il repose sur la confiance et le respect réciproques ...


L’information

Le médecin doit informer le patient de façon claire, complète et compréhensible. Cette information peut être orale ou écrite. Elle doit permettre au patient de prendre sa décision librement. Si vous estimez ne pas être assez informé(e), ne vous faîtes pas opérer. Demandez des explications.

(L’information du patient et le recueil de son consentement éclairé sont des obligations déontologiques fondées sur l’article 35 du code de déontologie médicale et des obligations légales fondées sur l’article 16-3 du Code civil.)


Les règles de l’art

La médecine évolue continuellement. Les règles de l’art chirurgical aussi. Votre chirurgien participe à des congrès scientifiques pour suivre l’évolution de sa spécialité et vous faire bénéficier de ses innovations.


Le secret médical

Le secret médical est votre droit le plus absolu. Qu’elle soit réparatrice ou esthétique, votre opération peut rester discrète ou secrète, même auprès de votre entourage le plus proche, si vous le désirez. N’hésitez pas à nous informer de votre désir de confidentialité.


Le suivi post-opératoire

Les soins ne s’arrêtent pas au lendemain de l’opération. Un suivi post-opératoire est indispensable pour contrôler la qualité du résultat et de la cicatrisation tissulaire. Vous devrez vous rendre aux consultations de suivi qui seront réalisées par le chirurgien lui-même.

Respect et Confiance



Pour ces raisons, nous vous recommandons de lire attentivement les documents d’information qui vous sont remis. Le consentement mutuel devra être accepté, signé de votre main et placé dans votre dossier médical. Ce document ne constitue pas une décharge de responsabilité à l’égard du patient, mais une déclaration sur l’information donnée et reçue. Il s’agit d’un élément essentiel de votre dossier médical, exigé par les sociétés de couverture du risque professionnel.


Au delà de l’aspect technique et médical qui entoure la pratique de l’intervention dont nous sommes convenus, il est important de considérer que cette intervention doit être réalisée dans un climat de confiance et de respect mutuels, garanti par le contrat moral qui unit le chirurgien et son patient.


Si vous ne comprenez pas ou n’approuvez pas les termes de ce document, si vous estimez ne pas avoir été suffisamment informé(e), si vous n’avez pas entière confiance en votre chirurgien, ou si vous n’acceptez pas les risques inhérents à un acte chirurgical, ne vous faites pas opérer.





Copyright Dr Didier Ernenwein, 2008

Autres Informations
Autres Informationshttp://www.maxillo-paris.com/Dr.ERNENWEIN/Les_informations.html